BAUHAUS LAB Marseille, France
Concours international 2009

Maitre d'ouvrage: Bauhaus Lab et Association Emaho
Maitrise d'œuvre : Tudor Zamfirescu-Zega architecte
Programme: Ateliers de résidence artistique et scénographie de l'exposition Bauhaus Lab
Coût des travaux: 10000 euros

A l’occasion des 90 ans de la création du Bauhaus , le concours invite à projeter un lieu éphémère de résidence artistique et de diffusion des œuvres créées pendant cette résidence. Ce lieu devra par la suite se déplacer dans plusieurs villes européennes. Un entrepôt dans La Friche Belle de Mai à Marseille est le lieu de départ. Le parti pris du projet est d’utiliser des éléments modulaires préfabriqués tels que des conteneurs maritimes, des palettes en bois, des poutres IPE et des tubes fluorescents blancs. Les conteneurs agissent comme des récepteurs-diffuseurs. En effet, lors de la première phase qui se déroule au Bauhaus Lab Marseille les artistes utiliseront ces conteneurs comme un lieu de fabrication d'œuvres artistiques. Lors de la phase d’exposition, le dispositif de réception-diffusion passe par la captation en direct des installations et la projection de celles-ci sur les parois des conteneurs et des murs de la salle. Une interaction se produit entre le lieu, le spectateur et l’intervention artistique.
Le dispositif spatial combine des mouvements centripète et centrifuge. Le premier est créé par l’assemblage de quatre conteneurs cubiques (299 x 243 x 259 cm) peints en blanc au centre de l’espace. Le second est crée par quatre conteneurs parallélépipédiques (605 x243 x 259 cm) peints respectivement en bleu, rouge et jaune et noir situés en périphérie de l’espace. Ainsi plusieurs parcours, lectures et découvertes du lieu sont proposés.
Les palettes en bois (180 x 80 x 14 cm) assemblées deviennent gradins pour les conférences et débats qui auront lieu lors de la phase de résidence. Elles deviendront des éléments scéniques modulables pour la phase d’exposition.
La lumière artificielle est le troisième élément spatial du projet. Les conteneurs posés sur des poutres IPE longées de tubes fluorescents deviennent des objets flottants et participent de la magie du lieu.
À la fin de l’exposition l’ensemble du matériel et des œuvres créées pendant la résidence est stocké dans les conteneurs qui peuvent ainsi poursuivre l’aventure du Bauhaus Lab à travers l’Europe.

BAUHAUS LAB Marseille, France
Concours international 2009

Maitre d'ouvrage: Bauhaus Lab et Association Emaho
Maitrise d'œuvre : Tudor Zamfirescu-Zega architecte
Programme: Ateliers de résidence artistique et scénographie de l'exposition Bauhaus Lab
Coût des travaux: 10000 euros

A l’occasion des 90 ans de la création du Bauhaus , le concours invite à projeter un lieu éphémère de résidence artistique et de diffusion des œuvres créées pendant cette résidence. Ce lieu devra par la suite se déplacer dans plusieurs villes européennes. Un entrepôt dans La Friche Belle de Mai à Marseille est le lieu de départ. Le parti pris du projet est d’utiliser des éléments modulaires préfabriqués tels que des conteneurs maritimes, des palettes en bois, des poutres IPE et des tubes fluorescents blancs. Les conteneurs agissent comme des récepteurs-diffuseurs. En effet, lors de la première phase qui se déroule au Bauhaus Lab Marseille les artistes utiliseront ces conteneurs comme un lieu de fabrication d'œuvres artistiques. Lors de la phase d’exposition, le dispositif de réception-diffusion passe par la captation en direct des installations et la projection de celles-ci sur les parois des conteneurs et des murs de la salle. Une interaction se produit entre le lieu, le spectateur et l’intervention artistique.
Le dispositif spatial combine des mouvements centripète et centrifuge. Le premier est créé par l’assemblage de quatre conteneurs cubiques (299 x 243 x 259 cm) peints en blanc au centre de l’espace. Le second est crée par quatre conteneurs parallélépipédiques (605 x243 x 259 cm) peints respectivement en bleu, rouge et jaune et noir situés en périphérie de l’espace. Ainsi plusieurs parcours, lectures et découvertes du lieu sont proposés.
Les palettes en bois (180 x 80 x 14 cm) assemblées deviennent gradins pour les conférences et débats qui auront lieu lors de la phase de résidence. Elles deviendront des éléments scéniques modulables pour la phase d’exposition.
La lumière artificielle est le troisième élément spatial du projet. Les conteneurs posés sur des poutres IPE longées de tubes fluorescents deviennent des objets flottants et participent de la magie du lieu.
À la fin de l’exposition l’ensemble du matériel et des œuvres créées pendant la résidence est stocké dans les conteneurs qui peuvent ainsi poursuivre l’aventure du Bauhaus Lab à travers l’Europe.